Loading...
Immobilier

Beton imprimé : Caractéristiques, méthodes et procédures du béton estampillé

Le béton imprimé est une innovation très intelligente et novatrice dans le domaine du béton, largement appliquée pour les sols des patios, des porches de voitures, des allées et des trottoirs.

L’idée de décoration du béton avec du béton imprimé non seulement ajoute leur résistance pour les sols, mais fournit également une apparence agréable. C’est maintenant une bonne idée pour les aménagements paysagers à faible coût où l’on utilise des granits coûteux, des sas dans les aménagements paysagers et les patios, le béton imprimé restant debout.

Le béton imprimé est appelé béton imprimé ou béton texturé. Ces types de béton, une fois leur construction terminée, ressemblent à des pierres telles que des ardoises ou des dalles, des briques, des tuiles ou, avec une certaine habileté, peuvent ressembler à du bois.

Ce sont les meilleurs choix pour embellir les terrasses de la piscine, les cours, les entrées de l’immeuble d’habitation. Le béton imprimé s’avère le meilleur pour le pavage extérieur.

Histoire du béton imprimé

Cette méthode innovante de revêtement de sol – le béton imprimé – a gagné en popularité depuis son introduction dans le monde du béton. C’était une nouvelle façon de satisfaire le client et de maintenir le budget dans les limites.

Le béton imprimé a trouvé ses applications à partir des années 1950. Au début, le seul problème rencontré était la variété de couleurs et de formes qu’il offrait. Avec l’amélioration de la technologie, de nouvelles teintures ont été introduites, ainsi que différents motifs pour l’estampage.

Caractéristiques du béton imprimé

Le béton imprimé est un système de revêtement de sol qui peut être réalisé par une petite référence sans avoir besoin d’une main d’œuvre extérieure. Il s’agit d’une partie du petit changement de maison sur pointe. Il peut être réalisé par les occupants eux-mêmes s’ils le souhaitent.

Ils disposent d’un large éventail d’options en termes de couleurs qu’ils peuvent poser et en fonction des différents motifs disponibles. Un autre facteur important qui augmente l’application du béton imprimé est le prix. Celui-ci est très bon marché par rapport à toute autre solution que vous choisissez pour l’occasion.

En termes de résistance et de travail, le béton est le matériau parfait qui peut être choisi pour créer une réplique rentable de matériaux plus chers. Ceci est possible sans compromettre l’aspect authentique et naturel du sol.

Lors du choix de la teinte et des motifs du béton imprimé, il est recommandé de choisir une combinaison qui s’harmonise facilement avec d’autres revêtements de sol, des pierres posées sur votre résidence à proximité.

Celles qui présentent des motifs complexes, comme une zone avec des marches et des fontaines, peuvent également être très facilement enfoncées dans le béton. Ces idées peuvent être combinées avec d’autres éléments décoratifs en béton, comme des agrégats apparents ou des taches acides.

Les différents motifs qui peuvent être utilisés pour la construction en béton imprimé sont la brique de liaison courante, la roche usée, la pierre ou les tuiles hexagonales.

Procédure pour le béton imprimé

Les étapes de l’installation du béton imprimé sont légèrement différentes des autres procédures concrètes. Chacune des méthodes est expliquée en détail :

Étape 1 : Ajout de la couleur de base

Étape 2 : Ajout de couleurs d’accent

Etape 3 : Estampage de motifs sur la surface du béton

L’accomplissement de ces procédures donnera au béton imprimé une couleur et une forme appropriées. La forme finale obtenue sera similaire à celle d’un matériau de construction naturel. Ce matériau a une longue durée de vie par rapport à la pierre pavée et ressemblera à la roche naturelle.

Ajout de la couleur de base

La couleur primaire utilisée dans la construction des revêtements de sol en béton imprimé constitue la couleur de base. La couleur de base est choisie de manière à correspondre à la couleur naturelle du bâtiment. Elle doit avoir une corrélation avec toutes les autres pierres posées dans la zone proche du bâtiment concerné.

L’ajout d’un durcisseur de couleur au béton donne la couleur de base au béton. Le durcisseur de couleur utilisé pour la couleur de base est un matériau pulvérulent.

L’ajout d’un durcisseur de couleur au béton peut être effectué selon deux procédures principales. Il s’agit de la :

– La couleur intégrale

– La procédure de la couleur

Procédure de couleur intégrale :

Dans cette méthode, tout le volume du béton utilisé pour la construction en béton imprimé est coloré avec la couleur de base. La couleur durcie requise est entièrement ajoutée à la bétonnière.

Cela permet de teinter tout le béton dans la bétonnière avec la couleur de base choisie. Une distribution uniforme de la couleur est obtenue grâce au mélange minutieux du béton.

Coulée sur la procédure de couleur :

Dans cette procédure, la surface du béton préparé est colorée avec la couleur de base. Le durcisseur de couleur est étalé sur la surface du béton. Cette application est effectuée lorsque le béton est dans des conditions humides. Ensuite, on laisse la puissance flotter au-dessus de lui.

La coloration du béton peut se faire de plusieurs façons. On peut notamment utiliser un durcisseur de couleur, des taches acides ou un liquide ou une poudre intégrale.

Le processus intégral de coloration du béton tel que mentionné ci-dessus a l’avantage de laisser le mélange de béton entier se colorer (volume complet). L’utilisation de la couleur durcie ne peut pas modifier la résistance de surface de la couche de béton.

Ajout de la couleur d’accentuation

La couleur d’accent est la couleur secondaire utilisée dans le béton imprimé pour produire une texture et d’autres matériaux de construction supplémentaires. L’application d’un dégagement de couleur sur le béton produit la couleur d’accent.

La libération de la couleur utilisée dans le béton imprimé a deux objectifs principaux :

– Libération de la couleur pour colorer le béton

– La libération des couleurs permet d’éviter que les tampons de béton utilisés ne collent plus au béton une fois le motif réalisé par-dessus

La libération de la couleur est disponible sous deux formes : liquide ou en poudre. La méthode d’application varie en fonction de la forme du produit. Les formes liquides de libération de la couleur sont pulvérisées sur la surface du béton. Il s’agit d’un solvant à base d’aromatiques sous forme liquide.

La libération de couleur en poudre est appliquée par la méthode de libération de couleur coulée sur place, où la libération de couleur en poudre est versée sur la surface du béton avant le début des travaux d’estampage.

La méthode de libération de couleur par pulvérisation est utilisée pour la libération de couleur liquide, qui n’est effectuée qu’après l’estampage du béton.

Les motifs d’estampage dans le béton

Les motifs sur le béton imprimé correspondent à la forme du timbre placé par-dessus. Ces motifs reflètent la forme d’un matériau de construction naturel similaire.

Une fois que le béton a été coulé et nivelé, l’empreinte est réalisée à l’aide d’un tampon de béton. Les tampons de béton les plus récents et les plus modernes sont fabriqués en polyuréthane. Auparavant, ils étaient fabriqués à partir de métaux. Les anciens tampons en béton n’ont pas la propriété d’offrir une texture qui semble plus réaliste et similaire à celle des autres matériaux de construction.

La méthode qui consiste à réaliser des motifs sur le béton imprimé à l’aide de tampons à béton est appelée “estampage du béton”. L’estampage du béton n’est effectué qu’après l’application de la décoloration sur le béton. Les tampons de béton sont d’abord poussés dans la couche de béton humide, puis retirés de manière à laisser le motif sur le béton.

La plupart des applications exigent que le béton estampillé ressemble à de la brique, de la pierre naturelle, de la dalle, etc.

Conseils pour l’installation du béton imprimé

La méthode d’estampage du béton pour obtenir du béton imprimé est une méthode très rapide et pratique. Cette méthode ne peut réussir que si le processus fait appel aux bons outils, à l’expertise et à des conditions de travail adéquates. Cela garantit le succès de l’opération.

Toute la procédure doit être effectuée (estampage du béton) avant que le béton ne commence à durcir. Ainsi, l’équipe complète dispose d’un délai plus court entre la mise en place du béton et la procédure d’estampage du béton.

En plus de la mise en place du béton et de la procédure d’estampage, ils sont censés appliquer la couleur durcie sur la surface pour colorer le béton imprimé. Une fois le travail terminé, la procédure suivante consiste à installer les joints et à appliquer le produit d’étanchéité.

Les détails mentionnés ci-dessus permettent donc de conclure qu’une planification et une préparation adéquates peuvent garantir le bon déroulement des travaux. Ce critère est très important dans le cas de grands projets d’estampage de béton.

Certaines des choses à faire et à ne pas faire lors de l’installation du béton imprimé sont mentionnées ci-dessous :

1. Quelle que soit la conception du béton imprimé, le support doit être préparé sans compromis. Un sol bien compacté permet d’éviter le problème de tassement lorsque la charge dépasse une limite autorisée.

Une bonne et stable couche de fondation est nécessaire pour maintenir l’intégrité structurelle de la dalle de béton. Cela permet également d’avoir un drainage adéquat et de prévenir l’érosion du sol sous le béton.

2. Un contrôle approprié doit être effectué pour s’assurer que les chaussées en béton sont correctement jointes et que les possibilités de fissuration sont contrôlées. Le joint peut être coupé à une profondeur d’un quart minimum de l’épaisseur de la dalle pour obtenir des joints efficaces.

Si l’on craint que les joints n’affectent l’apparence, il faut demander à l’entrepreneur d’intégrer ces joints dans les lignes de modèle formées.

3. Le mélange de béton utilisé pour l’ensemble de l’opération doit pouvoir être adapté aux conditions de charge qui le recouvrent ainsi qu’aux conditions environnementales telles que le gel, le dégel et le produit chimique de dégivrage.

Une attention particulière doit être accordée au rapport eau-ciment du mélange de béton utilisé. L’ajout de plus d’eau dans le mélange rend le mélange faible et la pâte de ciment de moins bonne qualité. En séchant, ce mélange sera très poreux et moins durable.

4. Aucune restriction ne doit être imposée sur l’armature utilisée sur la couche de béton. La fourniture d’armatures en quantité suffisante contribue à réduire les possibilités de fissuration et permet également d’augmenter la résistance.

Des barres d’acier ou des fils soudés peuvent être utilisés comme forme de renforcement. Ceci est fortement recommandé pour les allées et autres plates-formes qui sont censées accueillir le trafic de véhicules.